Ôtsu


Nous y sommes presque à Biwa, légèrement perçu Entre les hautes herbes et les branches des toits, à la fontaine qui Coule

des chariots lourds et chargés s'avancent
les uns derrière les autres

coule et coule en abondance On choisira du bac ou de la route
si nous sommes fidèles

à Jippensha Ikkû

Ôtsu - Maison de thé de la source (Hashirii chamise)

大津

Grand Cahier.546.HŌEIDŌ.006.Ishiyakushi - Kyôto.54

Articles les plus consultés


à M.C.



Entre les ronceraies du coteau
Et les cils de la rivière
Ce pommier d’une écorce rude
Où s’attache un gui
Voilà notre vie pleine et nos joies
Ces fruits blancs appendus
Pour une année qui s’achève
Voilà sur le seuil des récoltes
Notre longue patience
Et lié ce vœu
Sous le linteau de la porte